Et pourquoi ne pas acheter une ile irlandaise?

Facebooktwittergoogle_plusFacebooktwittergoogle_plus

Vous êtes riche et vous ne savez pas quoi faire de votre argent, ou alors vous rêvez juste de pouvoir draguer en disant que vous possédez une Ile irlandaise ? Et bien sachez que cela est possible !

ile irlandaise

Toute une île au large de Belmullet est mise aux enchères avec un prix de départ de seulement 131,000$ (soit 100 000€). Celle-ci est appelée Duvillaun Beg Island et se situe sur un chemin de mer touristique de l’Atlantique, faisant ainsi partie d’un groupe d’îles connues sous le nom de Duvillan, au Sud des Iles Iniskea. 23 hectares vous suffiront probablement afin d’y construire dessus tout ce que vous voulez ! Elle est accessible par bateau à partir de Belmullet, une ville Gaélique d’une population d’environ 1000 personnes.

En effet, cette ile irlandaise est pour le moment vide et vous pourrez donc laisser faire votre imagination quand à ce que vous pourriez y construire dessus. Si ça ne tenait qu’à moi, j’éviterais les piscines, l’Irlande n’étant pas réputée pour son Soleil…

L’ile ne possède en effet aucune habitation pour le moment, c’est pourquoi elle est aussi peu cher. Pour exemple, en 2013, un résident anonyme du Royaume-Uni a aceté l’ile d’Inish Turk Beg pour plus de 3 800 000 $. Cependant, celle-ci comprenait déjà une maison de six chambres à coucher, une énorme piscine intérieure et cinq ilots de maison au bord de celle-ci. En fait, ce prix la semble même être une bonne affaire. En effet, cette ile irlandaise avait également inclus en elle un complexe sportif, un home cinéma, une salle de gym, une salle de danse et un système de son extérieur. De quoi en faire baver plus d’un.

LUXURY LAS VEGAS REAL ESTATE

Avouez que vous êtes intéressés. Cela m’étonnerait que certains y aillent mais étant donné qu’on ne sait jamais : cette mise aux enchères aura lieu au RDS de Dublin le 16 Septembre.

Français Dublin

Français Dublin est le profil relié aux anciens rédacteurs du site : Morgane, Benjamin, Patrick... beaucoup de rédacteurs sont passés par ce site et y ont laissé leur marque !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *