L’aéroport de Dublin

Facebooktwittergoogle_plusFacebooktwittergoogle_plus

En cette période de fêtes, nombreux sont ceux et celles qui vont prendre l’avion pour retrouver famille ou amis. Quelques conseils pour que votre départ se passe bien.

  • Comment y aller ?

Plusieurs méthodes pour aller à l’aéroport sont possibles. Voici la liste, de la moins à la plus coûteuse :

Dublin bus : le réseau de transports de la ville s’étend jusqu’à l’aéroport avec le 16 et le 41 qui s’arrêtent tous les deux dans le centre, notamment à O’Connell street. L’avantage : le prix, de 3,3 euros si vous payez en liquide ou de 2,7 si vous payez en leap card. L’iconvénient : la durée, depuis le centre ville, comptez au moins une heure car ils sont omnibus, surtout en heure de pointe et à l’approche des fêtes.

Airlink : les bus spécialisés dans les trajets vers l’aéroport. Il y en a deux, le 747 et le 757 qui desservent très peu de stations du centre ville, mais celles-ci sont centrales (St stephen’s green, Trinity College, O’Connell street…). L’avantage : la durée, en 30 min environ vous avez rejoint l’aéroport depuis le centre ville car les arrêts sont très peu nombreux et qu’ils utilisent le tunnel du port de Dublin où il est possible de rouler aussi vite que sur une autoroute. L’inconvénient : le prix, l’aller simple est à 7 euros, l’aller retour à 12 euros.

Aéroport Dublin

Aircoach : un service haut de gamme, possible à réserver en ligne. Plusieurs lignes existent, de la 700 à la 705, desservant davantage de destinations que les Airlink. Les avantages : le confort et la rapidité, les bus sont confortables et la possibilité de consulter les horaires fixes en ligne permettent de mieux gérer son trajet. L’inconvénient : le prix, dépendant de votre destination et de la ligne, cela peut monter jusqu’à 10 euros.

Bus Eirann : des bus de tourisme express qui desservent d’autres villes irlandaises. Plusieurs lignes existent à nouveau, mais la plupart ne s’arrêtent qu’à Heuston Station dans Dublin même. L’avantage : la rapidité, avec aucun arrêt entre l’aéroport et la station desservie dans la ville. Les inconvénients : dur de s’y retrouver dans toutes les lignes, les prix selon votre statuts, et les prix peuvent être aussi assez élevés.

Le taxi : extrêmement présents à Dublin, commandables par l’application My taxi, c’est une solution rapide, facile, mais très coûteuse. Pour un trajet depuis le sud de Dublin, comptez 40 à 50 euros selon l’horaire et le trafic, depuis le centre ville entre 25 et 30 euros.

  • Sur place

Deux terminaux se partagent les compagnies, faites donc attention à avoir vérifié lequel vous correspond (Ryanair et Transavia sont en terminal 1, Aerlingus en terminal 2 pour n’en citer que quelques unes).

Aéroport Dublin

Prévoyez une avance suffisante pour rejoindre votre porte dans le terminal 1 qui est immense (plus de 15 min de marche d’une porte à une autre pour certaines compagnies comme Ryanair).

Pour ce qui est de manger sur place, le terminal 1 est bien mieux fourni que le terminal 2, avec différentes enseignes et espaces de restauration.

Vous avez oublié votre pochette transparente pour vos produits liquides dans votre bagage cabine ? Pas de soucis, on vous en donne si besoin avant le passage des sécurités.

Pour les personnes prenant Ryanair, leur réforme sur les bagages cabines dirigés automatiquement mais gratuitement en soute n’entre en vigueur que début janvier. A ce moment, pour l’éviter, il vous faudra payer l’embarquement prioritaire, à 6 euros. Par contre, seuls les 90 premiers bagages sont emmenés en cabine, et avec les fêtes les contrôles sont encore plus stricts.

  • Recommandations de Noël

Attention à ce que vous souhaitez transporter en cabine : certaines denrées alimentaires peuvent ne pas passer les sécurités notamment si elles contiennent une pâte ou un peu de liquide comme la fameuse Irish Relish, ou si elles peuvent présenter un risque comme les crackers. Beaucoup des spécialités irlandaises s’achètent au Duty free (à un certain prix, certes) et vous garantissent de pouvoir les emporter avec vous en cabine !

 

Maïa Lazare

Etudiante en littérature à Paris-Sorbonne et cette année en Erasmus à Trinity College, Dublin, je me passionne pour l'écriture dont j'espère pouvoir faire un jour mon métier. Même si je me spécialise davantage dans les écrits de fiction (romans, nouvelles), j'apprécie tout particulièrement l'idée de lier cette passion à celle des voyages et des découvertes. Ecrire des articles sur ce blog me permet de partager mes expériences avec des personnes curieuses, ouvertes d'esprits et en quête de nouvelles aventures, et cela rend l'écriture encore plus spéciale ! Merci à vous tous, sans qui mon travail n'existerait pas !

Maïa Lazare

Maïa Lazare

Etudiante en littérature à Paris-Sorbonne et cette année en Erasmus à Trinity College, Dublin, je me passionne pour l'écriture dont j'espère pouvoir faire un jour mon métier. Même si je me spécialise davantage dans les écrits de fiction (romans, nouvelles), j'apprécie tout particulièrement l'idée de lier cette passion à celle des voyages et des découvertes. Ecrire des articles sur ce blog me permet de partager mes expériences avec des personnes curieuses, ouvertes d'esprits et en quête de nouvelles aventures, et cela rend l'écriture encore plus spéciale ! Merci à vous tous, sans qui mon travail n'existerait pas ! 

Tags:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *