Le musée de l’émigration à Dublin, une visite EPIC !

Facebooktwittergoogle_plusFacebooktwittergoogle_plus

Vous êtes arrivés il y a peu de temps et souhaitez découvrir un aspect crucial de l’Irlande ? Vous vous posez des questions sur l’histoire du pays dans lequel vous souhaitez vous installer ? Vous êtes expatriés depuis longtemps et souhaitez comprendre ce qui a poussé et pousse encore les irlandais à partir ? Un détour par le musée de l’émigration en Irlande (aussi appelé EPIC Ireland) s’impose alors, tout juste ouvert depuis un an et demi.

  • Où est-ce ? A quoi s’attendre ?

Situé sur la rive gauche de la Liffey, juste à côté du bâtiment de l’IFSC à Dublin 1, le musée se situe presque exclusivement en sous-sol, et les murs de pierres apparentes rendent l’expérience plus authentique. Le concept du musée : une immersion complète dans le “processus” d’émigration et les étapes par lesquelles les migrants sont passés, aussi bien dans l’histoire que de manière plus contemporaine.

Du fait de son ouverture et de sa conception dans les dernières années, tout le musée est tourné autour de technologies interactives, de projections sur les murs, les sols, les objets, pour permettre un parcours sensoriel et captivant. Munis d’un passeport à faire tamponner dans chaque salle, vous traversez le musée (avec ou sans audioguide) au gré des thèmes, périodes historiques et faits marquants.

Le musée de l'émigration à Dublin, une visite EPIC !

Les différents moyens d’émigrations mis en sculpture

  • Pourquoi y aller ? 

En tant qu’expatriée j’ai trouvé l’expérience d’autant plus intéressante que j’ai pu avoir des difficultés d’intégration à la culture et aux mœurs irlandais. Dans ce musée, l’Irlande est mise à l’honneur et, de manière didactique, les visiteurs peuvent comprendre ce que les irlandais et irlandaises ont traversé, ce qui les a poussé à partir et ce qu’ils ont apporté au reste du monde. Lorsqu’on vient de France et qu’on arrive à Dublin, petite capitale d’une île, le choc peut être brutal, l’adaptation, complexe. J’ai beaucoup apprécié l’immersion dans la culture du pays et de la ville et j’en suis sortie en me sentant plus à même de comprendre l’état d’esprit irlandais.

Les plus : l’utilisation de la technologie est particulièrement agréable et rend la visite fluide, drôle et plus interactive. Les décors et la mise en scène sont très bien faits et l’immersion n’en est que plus grande ! A la toute fin de la visite, vous pourrez envoyer des cartes postales digitales à votre famille, vos amis, grâce à un grand panneau tactile :  un souvenir facile à fabriquer, gratuit et parfaitement dans la thématique.

Le musée de l'émigration à Dublin, une visite EPIC !

Quelques migrants au fil de l’histoire qui expliquent leur parcours

Les moins : il faut être prévenu, le musée est très patriotique. L’Irlande, d’après les panneaux et l’audioguide, est partout, et si si, vous aussi êtes sûrement irlandais d’ailleurs. Cette fierté nationale qui peut faire sourire au début peut devenir un peu pénible surtout lorsqu’ils expliquent qu’un tel ou une telle apporte l’esprit irlandais parce que son arrière arrière arrière grand père l’était. Malgré tout, avec un peu de second degré, cela ne vient pas entacher la visite.

Le musée de l'émigration à Dublin, une visite EPIC !

Un peu d’humour sur les “malfrats” irlandais

  • Informations pratiques 

Le musée se trouve à Dublin 1, CHQ, Custom House Quay, Dublin 1, Dublin, D01 T6K4. Ouvert tous les jours, 10h-17h (dernière entrée, le musée ferme à 19h).

Le prix de l’entrée pour un adulte est de 14 euros, 12 pour les étudiants, et comptez 1 euros pour l’audioguide. Des visites guidées sont aussi organisées à heures fixes mais s’il n’y a pas assez de personnes pour y participer on vous proposera gratuitement un audioguide à la place.

Un vestiaire est accessible et gratuit. Leur site internet permet de réserver son billet, ici.

 

 

Maïa Lazare

Etudiante en littérature à Paris-Sorbonne et cette année en Erasmus à Trinity College, Dublin, je me passionne pour l'écriture dont j'espère pouvoir faire un jour mon métier. Même si je me spécialise davantage dans les écrits de fiction (romans, nouvelles), j'apprécie tout particulièrement l'idée de lier cette passion à celle des voyages et des découvertes. Ecrire des articles sur ce blog me permet de partager mes expériences avec des personnes curieuses, ouvertes d'esprits et en quête de nouvelles aventures, et cela rend l'écriture encore plus spéciale ! Merci à vous tous, sans qui mon travail n'existerait pas !

Maïa Lazare

Maïa Lazare

Etudiante en littérature à Paris-Sorbonne et cette année en Erasmus à Trinity College, Dublin, je me passionne pour l'écriture dont j'espère pouvoir faire un jour mon métier. Même si je me spécialise davantage dans les écrits de fiction (romans, nouvelles), j'apprécie tout particulièrement l'idée de lier cette passion à celle des voyages et des découvertes. Ecrire des articles sur ce blog me permet de partager mes expériences avec des personnes curieuses, ouvertes d'esprits et en quête de nouvelles aventures, et cela rend l'écriture encore plus spéciale ! Merci à vous tous, sans qui mon travail n'existerait pas ! 

Tags:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *