Conseils pour éviter la nostalgie de la France

Facebooktwittergoogle_plusFacebooktwittergoogle_plus

Peu importe combien vous aimez l’Irlande et Dublin, il viendra sans doute un moment dans votre vie d’expatrié où la France va vous manquer. Pas de panique, même si vos habitudes et goûts français peuvent avoir l’air impossibles à retrouver, il y a plein de moyens de pallier à ce manque à Dublin.

  • La nourriture 

Le pain, le fromage, le saucisson, les spécialités régionales… Sans rentrer dans des clichés évidents, en tant que français expatriés, ce sont souvent les premières choses difficiles à remplacer. Voici quelques idées pour remédier à votre mal du pays :

Si Dublin (ou l’Irlande en général) n’est pas vraiment un endroit qui regorge de boulangerie, il n’est pour autant pas impossible de trouver de bons croissants, ou de bonnes baguettes (pour ne citer que cela). Toutefois, le prix n’est pas le même qu’en France, et il n’est pas rare de devoir débourser jusqu’au double pour des produits similaires. Les grandes surfaces comme Aldi ou Lidl proposent souvent du pain frais, mais les puristes diront que les baguettes ne sont pas aussi bonnes, et les croissants pas assez beurrés. Des magasins comme Fallon and Byrne, ou Chez Max offriront sûrement plus grande satisfaction. De même pour la charcuterie et le fromage, même si certaines boutiques plus spécialisées comme Sheridan’s Cheesemongers sauront combler les amateurs de produits de la montagne.

Conseils pour éviter la nostalgie de la France

Mise à part les produits d’épicerie, vous pouvez également chercher à manger un repas typiquement français, de telle ou telle région qui vous manque. Vous trouverez plusieurs restaurants francophones à Dublin, plus ou moins axés sur certaines spécialités. Par exemple, Chez Max fait également restaurant où vous pourrez déguster des produits venus directement de France. Si vous cherchez une cuisine un peu plus haut de gamme ou un cadre plus festif, La Maison (Dublin 2) propose notamment des brunchs et une carte très diversifiée. Si vous avez un besoin terrible d’une ambiance bistrot, allez donc Chez Marcel (St Stephen’s green) où la carte vous rappellera celle des brasseries parisiennes. N’oublions pas les amateurs de crêpes et de galettes bretonnes qui trouveront leur bonheur à Le Petit Breton (Drumcondra).

  • La “french culture” 

Malgré la formulation un peu fourre tout, vous avez sûrement déjà eu une envie inexplicable de musique, de films, ou d’une exposition d’art français. L’Alliance française de Dublin propose un programme varié et qui change fréquemment. Par exemple, en ce moment vous pourrez aller voir une exposition sur Mai 68, participer à un festival de films francophones, ou encore assister à un concert de Debussy au National Concert Hall. De nombreux évènements sont aussi ponctuellement organisés au sein des bâtiments de l’Alliance française. Vous y trouverez également de nombreux renseignements sur votre vie d’expatrié, et une grande bibliothèque de livres francophones.

Conseils pour éviter la nostalgie de la France

Le bâtiment de l’Alliance Française à Dublin 2

N’hésitez pas à vous adresser également à l’ambassade de France en Irlande pour tous conseils pratiques (liste de médecins francophones, démarches administratives), ou en cas de pertes de papiers d’identités !

  • La communauté 

Marre de parler anglais ? Ou votre langue de Shakespeare n’est pas encore assez perfectionnée pour vous permettre d’interagir facilement avec les locaux ou expatriés d’autres pays ? La communauté française à Dublin et en Irlande est gigantesque et vous accueillera les bras ouverts. Des groupes Facebook (Français expatriés à Dublin), aux soirées “Languages exchange” organisées fréquemment par différents organismes, en passant par les groupes Meetup francophones, vous aurez de quoi oublier un instant que vous êtes loin de votre chère mère patrie si vous en avez besoin. Françaisdublin.com est aussi toujours au rendez-vous en cas de coup de blues ou de moment de désespoir !

 

Maïa Lazare

Etudiante en littérature à Paris-Sorbonne et cette année en Erasmus à Trinity College, Dublin, je me passionne pour l'écriture dont j'espère pouvoir faire un jour mon métier. Même si je me spécialise davantage dans les écrits de fiction (romans, nouvelles), j'apprécie tout particulièrement l'idée de lier cette passion à celle des voyages et des découvertes. Ecrire des articles sur ce blog me permet de partager mes expériences avec des personnes curieuses, ouvertes d'esprits et en quête de nouvelles aventures, et cela rend l'écriture encore plus spéciale ! Merci à vous tous, sans qui mon travail n'existerait pas !

Maïa Lazare

Maïa Lazare

Etudiante en littérature à Paris-Sorbonne et cette année en Erasmus à Trinity College, Dublin, je me passionne pour l'écriture dont j'espère pouvoir faire un jour mon métier. Même si je me spécialise davantage dans les écrits de fiction (romans, nouvelles), j'apprécie tout particulièrement l'idée de lier cette passion à celle des voyages et des découvertes. Ecrire des articles sur ce blog me permet de partager mes expériences avec des personnes curieuses, ouvertes d'esprits et en quête de nouvelles aventures, et cela rend l'écriture encore plus spéciale ! Merci à vous tous, sans qui mon travail n'existerait pas ! 

Tags:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *