Que visiter à pied sans payer ?

Facebooktwittergoogle_plusFacebooktwittergoogle_plus

Vous n’êtes pas de grands fan de musées ? Vous détestez les queues interminables ? Vous êtes proches de votre porte-monnaie ? Autant de raisons de savoir où aller pour découvrir des lieux symboliques et gratuits ! La petite visite que je vous propose se concentre sur la rive sud de Dublin, et plus précisément dans le quartier de Dublin 2, et se fait en moins de deux heures.

Commencez par le sud du quartier, et faites le tour des Jardins Iveagh (Clonmel St, Saint Kevin’s), petit havre de paix et de verdure au milieu de la ville. Profitez de la cascade, du labyrinthe de buis et des chemins peu fréquentés qui traversent ce petit parc. Ensuite, vous pourrez faire un arrêt rapide pour admirer l’architecture néoclassique du National Concert Hall que vous trouverez dans une rue parallèle aux jardins (Earlsfort Terrace). En continuant vers le nord, après avoir longé le parc St Stephen’s green (que je n’ai pas inclus à cette visite mais si le coeur vous en dit, n’hésitez pas à le traverser), vous arriverez à Merrion Square. A l’extrémité nord du parc vous trouverez la statue d’Oscar Wilde, assis sur un rocher, l’air jovial !

20171004_173434

En sortant du parc, si vous continuez vers le nord vous tomberez sur l’arrière du campus de Trinity College que, si vous n’avez pas encore eu l’occasion de visiter, vaut le coup. Ouvert au public, sa traversée est très agréable et vous permet de vous rendre rapidement de Pearse Street à College Green. Une fois à l’extrémité ouest du campus, vous pouvez voir à votre droite le bâtiment de la banque d’Irlande (si les travaux sont terminés), dans un style qui ressemble très fortement à celui du bâtiment d’entrée de Trinity College. Continuez tout droit et prenez la première à gauche pour tomber sur la statue de la célèbre prostituée irlandaise, Molly Malone. La légende dit que si vous la touchez, cela vous portera chance… On se demande pourquoi certains endroits de son corps semblent plus brillants que les autres !

20171018_160713

Revenez un peu sur vos pas, et traversez Dame Street. Sur le trottoir de droite (avec Trinity dans votre dos), vous arriverez bientôt à hauteur de l’Arbre Doré, une sculpture contemporaine qui peut valoir un rapide coup d’oeil. Prenez la rue à droite juste avant la sculpture et vous arriverez en plein Temple Bar ! Continuez tout droit, par une ruelle qui n’inspire pas confiance (mais qui est simplement étroite) et vous arriverez en face de la rivière Liffey, devant le Ha’penny Bridge. Ce nom étrange vient de la taxe qui était demandée pendant un siècle, un demi penny pour l’emprunter et traverser la rivière.

20171018_161539

Longez la rivière sur une rive ou l’autre, en n’oubliant pas de vous retourner de temps à autre pour regarder le pont de loin. Empruntez sur votre gauche Parliament Street, dont la perspective permet de voir la façade néoclassique de l’hôtel de ville parfaitement en face de vous.

20171018_162226

Selon le temps que vous avez, vous pouvez rentrer dans la cour du château de Dublin (la visite complète est payante), par un petit passage juste à droite, le long de l’hôtel de ville (lorsqu’il est en face de vous). Si vous manquez de temps, prenez simplement à droite et continuez tout droit. Quelques minutes plus tard, vous arriverez devant la cathédrale Christ Church (dont je ne parlerais pas à nouveau, pour plus d’informations vous pouvez consulter mon article sur le monument).

Petit extra : prenez à gauche après la cathédrale dans Nicholas street, continuez tout droit, et vous arriverez devant la seconde cathédrale, Saint Patrick.

Ma visite s’arrête là, mais libre à vous d’ajouter des arrêts dans des pubs, restaurants, de vous laissez flâner dans les ruelles de Temple Bar, ou de visiter l’intérieur de certains des monuments mentionnés.

Nous vous recommandons :

Maïa Lazare

Etudiante en littérature à Paris-Sorbonne et cette année en Erasmus à Trinity College, Dublin, je me passionne pour l'écriture dont j'espère pouvoir faire un jour mon métier. Même si je me spécialise davantage dans les écrits de fiction (romans, nouvelles), j'apprécie tout particulièrement l'idée de lier cette passion à celle des voyages et des découvertes. Ecrire des articles sur ce blog me permet de partager mes expériences avec des personnes curieuses, ouvertes d'esprits et en quête de nouvelles aventures, et cela rend l'écriture encore plus spéciale ! Merci à vous tous, sans qui mon travail n'existerait pas !

Maïa Lazare

Maïa Lazare

Etudiante en littérature à Paris-Sorbonne et cette année en Erasmus à Trinity College, Dublin, je me passionne pour l'écriture dont j'espère pouvoir faire un jour mon métier. Même si je me spécialise davantage dans les écrits de fiction (romans, nouvelles), j'apprécie tout particulièrement l'idée de lier cette passion à celle des voyages et des découvertes. Ecrire des articles sur ce blog me permet de partager mes expériences avec des personnes curieuses, ouvertes d'esprits et en quête de nouvelles aventures, et cela rend l'écriture encore plus spéciale ! Merci à vous tous, sans qui mon travail n'existerait pas ! 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *