The Ring of Kerry, l’alliance des montagnes et de l’océan

Facebooktwittergoogle_plusFacebooktwittergoogle_plus

Le printemps arrive, doucement mais sûrement (si, si je vous assure !), et vous avez peut-être des envies de grand air et de beaux paysages. En Irlande, de nombreuses excursions à la journée ou au weekend vous permettent de sortir de la capitale, et d’aller visiter villages, campagnes, bords de mer ou encore flancs de montagnes. Et s’il était possible de voir un peu de tout cela en seulement deux jours ? The Ring of Kerry, route panoramique du sud ouest du pays vous offre une multitude de paysages différents, tous aussi spectaculaires les uns que les autres…

  • Que voir, que faire ? 

Voici un itinéraire que j’ai eu le plaisir de faire en car, en deux jours et qui a été particulièrement plaisant. Cela inclut des étapes qui ne sont pas directement dans the Ring of Kerry mais que beaucoup de tour opérateurs incluent aussi et qui sont à faire !

Adare : tout petit village dont les principales attractions sont un château et une abbaye dont l’architecture est typiquement irlandaise et qui ravira les amateurs de vieilles pierres. C’est aussi un bon endroit pour faire un arrêt environ à mi-chemin de votre destination (2h de route depuis Dublin).

Ross Castle : un château à moitié en ruine au bord d’un lac aux allures du Loch Ness, dont les berges sont constituées de forêts et de montagnes pour le plus grand plaisir des yeux ! A visiter gratuitement de l’extérieur ou moyennant 5 euros si vous souhaitez y entrer.

La vue du lac que surplombe Ross Castle

Le parc nationnal de Killarney : un immense parc à parcourir à pied, en vélo ou en calèche. A l’entrée, vous trouverez Muckross House, une belle demeure du 19e qui domine le parc. Depuis ce point, une ballade d’environ 30 min vous permet d’atteindre le point d’orgue du site, la cascade de Torc, qui vous fera monter sur les hauteurs et vous donnera à voir un magnifique panorama sur le lac et le parc.

The Ring of Kerry, l'alliance des montagnes et de l'océan

La cascade de Torc

La ville de Killarney : petites maisons basses, portes colorées et ruelles à l’Irlandaise, il ne faut pas plus de 2h pour faire le tour de Killarney mais la ville est très mignonne et son charme est très différent de celui de Dublin. Cette ville sera, pour la plupart des visiteurs, le point de départ du parcours, et souvent, l’endroit où dormir entre les premières visites et le tour de la boucle.

Une fois sur la boucle, plusieurs arrêts sont à retenir : en partant vers l’ouest après Killarney, n’hésitez pas à vous arrêter le long de l’océan, aux différents endroits prévus à cet effet sur la route; ensuite, le petit village de Waterville offre une plage de rochers ainsi qu’une statue de Charlie Chaplin qui avait pour habitude de séjourner là dans les années 60.

Le point le plus au sud de la boucle offre une connexion en bateau avec les îles Skellig, célèbres pour avoir été le lieu de tournage de Star Wars 7 et 8. Si vous ne souhaitez pas prendre le bateau (qu’il faut réserver très très à l’avance à cause de la renommée récente de l’endroit), vous pourrez apercevoir leurs sommets en restant sur la route, si le temps est suffisamment dégagé.

Sur la partie ouest de la boucle, un arrêt au moins est indispensable à faire : the ladies view. Appelée ainsi après que la reine Victoria s’y soit arrêtée dans les années 1860 et qu’elle ait proposé à ses dames de compagnie de venir profiter de la vue. Il s’agit d’un point en hauteur dans les montagnes vous donnant une vue dégagée sur les vallées et lac environnants.

The Ring of Kerry, l'alliance des montagnes et de l'océan

The Ladies view

Sur le chemin du retour vers Dublin, n’hésitez pas à vous arrêter à Cashel, petit village connu pour le Rock of Cashel, un complexe médiéval perché sur une colline. Si vous avez la chance de visiter le site en fin de journée, vous verrez sûrement les colonies de corbeaux qui peuplent les ruines et donnent à l’endroit une allure de film d’Hitchcock.

The Rock of Cashel et sa nuée de corbeaux

Bien sûr, cette liste est loin d’être exhaustive, et n’hésitez pas à consulter des sites d’offices de tourisme par exemple pour trouver davantage d’arrêts à faire si vous avez plus de temps qu’un seul weekend !

  • Où est-ce et comment y aller ? 

Il s’agit de 180 km de routes formant un anneau dont le site tire son nom, qui d’un côté borde l’océan Atlantique et de l’autre les montagnes à l’intérieur des terres. Selon les goûts et les aptitudes physiques, vous pouvez choisir de faire le chemin en voiture, car de tourisme ou encore en vélo pour les plus braves.

Depuis Dublin, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

location de voiture ou utilisation de votre propre voiture: vous mettrez environ 3h30 à atteindre Killarney, l’extrémité est de la boucle. N’oubliez pas de faire le plein d’essence avant de partir sur la route elle-même car il y a très peu de pompes sur le chemin !

tours organisés en partance de Dublin : selon les organismes, le transport est à votre charge ou inclus dans le prix, de même que l’hébergement. Les formules varient, d’une seule journée à trois jours. N’hésitez pas à consulter l’offre des organisateurs tels que Paddywagons, O’Connor Autotours, Railtours Ireland…

tours organisés en partance de Killarney : beaucoup d’organismes sont implantés directement sur la boucle, et il vous faudra donc réserver un transport pour vous rendre à Killarney. Le bus mettra environ 4 heures et coûte 40 euros aller retour. Le train mettra environ 3h30 au départ de Heuston station et coûte entre 23 et 30 euros aller selon l’avance avec laquelle vous réservez votre ticket.

Mais pour les plus aventureux, vous pourrez aussi penser au vélo, au stop, au bateau pour la côte Atlantique…

Maïa Lazare

Etudiante en littérature à Paris-Sorbonne et cette année en Erasmus à Trinity College, Dublin, je me passionne pour l'écriture dont j'espère pouvoir faire un jour mon métier. Même si je me spécialise davantage dans les écrits de fiction (romans, nouvelles), j'apprécie tout particulièrement l'idée de lier cette passion à celle des voyages et des découvertes. Ecrire des articles sur ce blog me permet de partager mes expériences avec des personnes curieuses, ouvertes d'esprits et en quête de nouvelles aventures, et cela rend l'écriture encore plus spéciale ! Merci à vous tous, sans qui mon travail n'existerait pas !

Maïa Lazare

Maïa Lazare

Etudiante en littérature à Paris-Sorbonne et cette année en Erasmus à Trinity College, Dublin, je me passionne pour l'écriture dont j'espère pouvoir faire un jour mon métier. Même si je me spécialise davantage dans les écrits de fiction (romans, nouvelles), j'apprécie tout particulièrement l'idée de lier cette passion à celle des voyages et des découvertes. Ecrire des articles sur ce blog me permet de partager mes expériences avec des personnes curieuses, ouvertes d'esprits et en quête de nouvelles aventures, et cela rend l'écriture encore plus spéciale ! Merci à vous tous, sans qui mon travail n'existerait pas ! 

Tags:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *