Tout savoir sur la Guinness

Facebooktwittergoogle_plusFacebooktwittergoogle_plus

Qui n’a jamais eu l’envie d’aller dans le quartier de Temple Bar et boire une pinte de Guinness ? Quelles sont les caractéristiques de cette fameuse bière « from Dublin » ?

Guinness temple bar

Tout d’abord, rappelons que la Guinness est le « stout » le plus répandu dans le monde.  « Stoot » si vous vous le demandez peut se traduire par « fort » et s’utilise pour qualifier les bières utilisant un malt torréfié.

Quelques chiffres…
Avant de connaître l’histoire, regardons ce que la Guinness représente en quelques chiffres :

4,2 est le degré d’alcool dans une bière Guinness.
198 calories par pinte (256 calories pour une Heineken).
5 € est le prix moyen d’une pinte dans un pub à Dublin.
1 nouveau pub Irlandais qui ouvre tous les jours dans le monde – et sert de la Guinness
10 millions de pintes de Guinness bues chaque jour dans le monde soit environ 2 milliards de pintes par an. Rien que ça !

Un peu d’histoire
Tout a commencé en 1759 lorsqu’Arthur Guinness a signé un bail de 9 000 ans – oui vous avait bien lu – pour la brasserie désaffectée St. James’s Gate à Dublin. Contre £100 puis un loyer annuel de £45, le père Guinness a obtenu une brasserie d’une superficie d’environ 1,6 hectare.
10 après la signature du bail, la première Guinness sortait déjà du territoire Irlandais : 6 barils et demi partent en direction de l’Angleterre.
En 1803, Arthur Guinness meurt mais son fils – Arthur Guinness II – prend la relève.
En 1815, la bière s’est déjà fait un nom sur le continent européen et elle aurait même selon la légende aidée au rétablissement d’un officier blessé durant la bataille de Waterloo !
En 1840, l’entreprise voit plus loin et commence à conquérir de nouveaux continents en effectuant une première cargaison à New York.
Depuis lors, elle est exportée et s’est fait un nom dans le monde entier.

La fabrication
Certains disent que la Guinness a un goût se rapprochant du café. Pour essayer de comprendre, jetons un coup d’œil à ce qu’elle contient et comment elle est fabriquée.
La Guinness a 6 caractéristiques qui font la différence : son orge maltée et torréfiée, l’utilisation du houblon femelle exclusivement, la levure unique, le procédé de brassage particulier, la mousse blanche particulière et enfin l’art des brasseurs Guinness.
En plus de ces 6 caractéristiques, 9 étapes sont nécessaires pour fabriquer la Guinness :

  • La préparation des 4 ingrédients principaux : l’orge, le houblon, l’eau, la levure propre
  • La mouture : le grain est moulu est devient le malt.
  • Le trempage : le malt est mélangé à de l’eau chaude et on extrait des sucres en mélangeant le contenu.
  • La séparation : le contenu précédent tombe dans un séparateur qui permet de retenir le sucre et l’eau mais en retenant les grains. Ce liquide s’appelle “moût”.
  • L’ébullition : Le houblon et l’orge torréfiée sont mélangés et amenés à ébullition pendant 90 minutes.
  • La fermentation : la levure y est ajoutée et le tout est laissé fermenter plusieurs jours.
  • La maturation : c’est l’étape qui permet d’avoir le gout de la Guinness
  • L’embouteillage : la bière est mise en fût, en bouteille ou en canette.
  • Tout ce procédé entraîne une saveur si particulière et permet… la dégustation, le plus important n’est-ce pas ?

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez aller visiter le site ou directement aller visiter la Guiness Storehouse à Dublin.

 

Claire

Claire

Jeune et intrépide, prête à conquérir l'Irlande et à manger des patates, j'ai décidé d'amener mon amour pour le shopping et pour ce pays à votre service.

Claire

Claire

Jeune et intrépide, prête à conquérir l'Irlande et à manger des patates, j'ai décidé d'amener mon amour pour le shopping et pour ce pays à votre service. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *