Vélos à Dublin : quand Coca-Cola se met au vélo

Facebooktwittergoogle_plusFacebooktwittergoogle_plus

Les vélos dublinois

Dublin a vu pousser en peu d’années des bornes de vélo en libre-service. On vous en avait parlé il y a quelques temps. Si vous êtes expat’ à Dublin depuis hier comme depuis des années il est fort probable que vous soyez passés à côté de ces bornes aux vélos bleus accrochés (en fait il serait étonnant pour ne pas dire impossible que vous n’en ayez pas vu !)

Au début appelés « Dublin bikes » pour être ensuite nommés « Coca-Cola dublinikes », suite à un partenariat de quelques années avec la marque, les vélos sont uniquement présents en plein centre de la capitale comme on peut le voir sur cette jolie illustration.

 

Ce qui est parfait pour combiner train et vélo et même tram et vélo ! Et puis pour les soirées ça va quand même largement plus vite (surtout en talons) !

J’en avais parlé dans l’article des habitudes prises (ou pas) en Irlande : en plus les bus sont hypra cher à Dublin donc pour minimiser les coûts (et économiser l’équivalent une bière par-ci par-là on aime !)

C’est vraiment super sympa d’enfourcher une de ces petites bicyclette pour visiter la capitale en famille ou entre potes (quand ils viennent nous rendre visite et qu’un rayon de soleil apparaît) et de traverser St Stephen’s Green. Attention aux piétons dans la ville quand même !

 

Et sinon comment ça marche ?!

On peut prendre un pass annuel annuel pour seulement 20€ ou si c’est uniquement pour visiter (ou d’abord pour tester !) il y a un pass 3 jours à 5€. Ensuite, ce sont les 30 premières minutes à pédaler qui sont gratuites à chaque fois. Ensuite c’est 50 centimes jusqu’à la première heure, 1,50€ jusqu’à la seconde et ça va en grimpant pour aller jusqu’à 2€ l’heure. La totalité des heures en plus est débitée une fois par mois.

Il y a aussi une caution de 150€ qui ne sera pas débitée si le vélo est retourner dans les 24 heures (ça devrait aller non ?! 🙂 ) et s’il n’est pas abîmé of course.

 

dublin bikes coca cola zero

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *