Carte blanche aux lecteurs : Nathalie nous parle de « sa » Guinness !

Facebooktwittergoogle_plusFacebooktwittergoogle_plus
Aujourd'hui Nathalie nous parle de sa Guinness sur le blog
Merci à elle !

Qu’en est il vraiment de la Guinness à Dublin ?

Avant d’arriver à Dublin, je n’aimais pas la bière Guinness. J’avais essayé d’en boire une, dans un faux pub irlandais que l’on connaît bien en France dont le nom commence toujours par « O’ quelque chose ».

Alors quand j’ai su que je venais étudier un semestre à Dublin tous mes amis m’ont dit « Haha j’espère que tu aimes la Guinness et les roux ! », ça m’a un peu effrayée j’avoue. Donc, dès mon arrivée à Dublin, j’ai trainé ma sœur à Temple Bar pour essayer cette fameuse Guinness. Un autre ami [1] m’avait aussi dit qu’en calories, une pinte de Guinness était équivalente à un steak-frites [2] : j’espérais donc continuer à ne pas aimer.

La photo que nous avons envoyée à nos parents pour leur dire que nous avions survécu au vol.

La photo que nous avons envoyée à nos parents
pour leur dire que nous avions survécu au vol.

Nous nous sommes donc assises. Nous avons trinqué. Nous avons gouté. Et là : incroyable ! C’est crémeux, doux et délicieux ! Rien à voir avec la Guinness « française ».

Heureusement quelqu’un m’avait déjà prévenue que pour servir une pinte de Guinness cela prend 2 minutes (119,5sec exactement si on est pointilleux). Je n’ai donc pas insulté le barman pour sa lenteur. Pour qu’elle soit parfaite une pinte doit être remplie selon une méthode particulière : il faut pencher le verre, le remplir à 70%, attendre, et finir ensuite.

Mais attendre deux minutes au bar peut parfois s’avérer très ennuyeux. Ou pas du tout. Cela dépend de qui est accoudé au comptoir à côté de vous.

Bref, pour mieux comprendre ce mystère autour de la différence entre la Guinness « française » et « irlandaise », nous sommes allées au Guinness StoreHouse ! Et aussi parce que nous sommes des touristes.

Nous avons appris de nombreuses choses :

Tout d’abord si la bière Guinness fait partie des clichés irlandais c’est parce que l’entreprise existe depuis le 18ème siècle. Qu’en 1906 l’usine faisait vivre plus de 10 000 familles à Dublin ! C’est une « success story » Dublinoise et c’est normal qu’ils en soient fiers !

Ensuite nous avons appris qu’il y avait 3 types de bières Guinness : l’Extra-Stout, la Foreign extra-stout et la Guinness Draught. C’est surement pour cette raison que je n’aimais pas la Guinness en France. Celle que l’on sert principalement en Irlande est la Guinness Draught.

Les trois différentes sortes de Guinness

Sans titre 3

Enfin même s’il en existe différents types, la Guinness est toujours fabriquée à partir de 4 éléments principaux : l’eau des Monts Wicklow, l’orge, le houblon et la levure.

De nos jours on peut trouver de la Guinness dans 150 pays différents et chaque jour 10 millions de bières Guinness sont bues à travers le monde.

Le Gravity bar du Guinness Storehouse

Depuis que je suis ici j’ai bu un certain nombre de pintes de Guinness mais ma préférée est celle que j’ai bue au Gravity Bar à la tombée de la nuit. Ce bar a une vue à 360° sur Dublin depuis les toits des usines Guinness et donne à votre bière un goût spécial !

 

Nathalie 
 
[1] J’ai changé d’amis depuis.
[2] Après vérification d’après des sources très sures comme jaimelabière.com, cette information s’est avérée fausse.
 
 

Français Dublin

Français Dublin est le profil relié aux anciens rédacteurs du site : Morgane, Benjamin, Patrick... beaucoup de rédacteurs sont passés par ce site et y ont laissé leur marque !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *