Monument à Dublin: Le Spire!

Facebooktwittergoogle_plusFacebooktwittergoogle_plus

Le 21 Janvier fut  le dixième «anniversaire» du Spire, un monument qui plus que tout autre, se distingue dans l’horizon actuel de la capitale irlandaise.

Officiellement intitulée “Monument of Light” (Monument de lumière), c’est un poteau en acier des 121,2 mètres au-dessus du niveau de la mer avec vue sur O’Connell Street, debout devant le “General Post Office”. Impossible de ne pas le remarquer!

Visible depuis de nombreuses parties de la ville, le monument s’est vu attribuer plusieurs surnoms qui rappellent l’ironie classique de Dublin. L’ordinaire “The Spire” (le sommet) à la plus ludique “The Spike” (la pointe), et on entend même de temps en temps l’espiègle “The Erection at the Intersection” (l’érection à l’intersection).

Une curiosité: c’est officiellement la plus haute sculpture dans le monde!

Les travaux ont débuté le 18 Décembre 2002, sous la supervision de l’architecte Ian Ritchie, avec le recouvrement progressif des 8 structures métalliques. Le diamètre à la base est de 3 mètres contre seulement 15 cm  au sommet (éclairés la nuit)!

Le revêtement métallique réfléchit la lumière du soleil de manière différente à chaque heure de la journée.

Certains prétendent que cette gigantesque “aiguille” représente la lutte contre l’héroïne de la ville dans les années 90, mais il n’y a aucune confirmation officielle à ce sujet.

Mais qu’est-ce qu’il y avait au centre de la rue O’Connell avant The Spire? De 1800 à 1966 c’est ici que se trouvait “The Nelson Pillar” (le pilier de Nelson), une colonne de granit de 37 mètres de haut au sommet de laquelle se dressait une statue colossale (4m) de l’amiral Horatio Nelson.

Cet affichage de la puissance britannique est devenu de moins en moins agréable avec l’avènement de la République d’Irlande, au début du siècle dernier. Par ailleurs, il semble que la colonne créerait de nombreux problèmes dans la circulation.

À 2 h le 8 Mars 1966, un groupe de bénévoles de l’IRA a fait exploser la moitié supérieure de la colonne (y compris la statue). Personne n’a été blessé après l’explosion, et cela n’a causé aucun dégât aux habitations environnantes.

Quelques jours plus tard, les ingénieurs de l’armée irlandaise (toujours vus par les républicains irlandais comme «pro-britannique») ont donc décidé de démolir le reste de la structure, la restructuration étant impossible.

 

Français Dublin

Français Dublin est le profil relié aux anciens rédacteurs du site : Morgane, Benjamin, Patrick... beaucoup de rédacteurs sont passés par ce site et y ont laissé leur marque !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *